La pièce vocale «CANTIQUE DE JEAN RACINE (Opus 11, en ré b majeur)»
composée par Gabriel FAURÉ
en 1864 (alors qu'il est âgé de 19 ans)

est issue d'une poésie religieuse de Jean RACINE (17ème siècle)

d'après sa traduction en vers, en français, d'une LIVRES__1__fix hymne médiévale en latin
attribué à St Ambroise (340 - 397) : «Consors paterni luminis».

Ligne_Music_11_fond_bleu__fix_BL_ ▼ Ecoutez & regardez ▼ Ligne_Music_11_fond_bleu__fix_BL_

Voici des vidéos (en streaming de You Tube) :

      
   ▲... The Cambridge Singers (& PARTITION)           ▲... Groupe Accentus & orchestre (& PAROLES)

       Partition__fix__BL
             Choeur & orchestre à CORDES ......▲                  ▲...... Partition pour orchestre à cordes

      
    Ferenc Erkel Mixed Choir -&- PIANO ......▲           ▲...... Bragi Grootkoor -&- PIANO & Violon

   Partition__fix__BL                                                                          
    ▲...... Partition SATB pour : piano ...▲ ou orgue ...►         Choeur Millevoix -&- ORGUE ......▲

       Partition__fix__BL
                       choeur de femmes ......▲                           ▲...... Arrangement SSA.

      Partition__fix__BL
                       choeur d'hommes ......▲                          ▲...... Arrangement TTB.

Ligne__Bande_film__Anim

Voici les paroles de ce chant :

♫ ............. ♫
Après une introduction jouée au piano ou à l'orgue, chaque pupitre entre au fur et à mesure (Bassi, Tenori, Alti, Soprani).

Verbe égal au Très-Haut
Notre unique espérance,
Jour éternel de la terre et des cieux,
                        De la paisible nuit
Nous rompons le silence,
Divin Sauveur jette sur nous les yeux !
Divin Sauveur jette sur nous les yeux !
.
♫ ............. ♫
Répands sur nous le feu de ta grâce puissante ;
Que tout l’enfer, que tout l’enfer fuie au son de ta voix ;
Dissipe le sommeil d’une âme languissante,
Qui la conduit à l’oubli de tes lois!
Ô Christ, sois favorable à ce peuple fidèle,
Pour te bénir maintenant rassemblé,
Reçois les chants qu’il offre, à ta gloire immortelle,
Et de tes dons qu’il retourne comblé,
Et de tes dons qu’il retourne comblé !.
♫ ............. ♫
Et de tes dons qu’il retourne comblé !.

.Traductions__fix     One English translation (by ?)     Traductions__fix .

      CANTICLE OF JEAN RACINE
Word equal to the Most High,
our unique hope,
eternal day of the Earth and of the Heavens,
we break the silence of the peaceful night;
Divine Saviour, cast your eyes upon us;

Spread out over us the fire of your mighty grace
so that Hell itself flees at the sound of your voice.
Dispel the slumber of a pining soul
which drives it to forget your laws!
O Christ, show favor to these faithful people
now assembled to praise you.
Receive these songs that they offer
to your immortal glory,
and these full offerings returned to you.

Traductions__fix  German translation (by Peter Gerloff)  Traductions__fix 

Wort aus Gott vor der Zeit, du Anfang ohne Ende,
das alles schuf und durchdringt und belebt,
zum Lobpreis deiner Macht erheben wir die Hände,
vor dessen Größe alles Sein erbebt.

Ergieß auf uns das Feuer der göttlichen Gnade,
dass Nacht und Schuld vor deiner Stimme fliehn,
und lass nicht zu, dass wir, verirrt auf dunklem Pfade,
uns deinem heiligen Willen entziehn.

Du Quelle aller Weisheit, schenk Liebe und Glauben,
wenn wir vereint deine Gaben erflehn,
und was uns eigne Torheit und Herzenshärte rauben,
lass unterm Strahl deiner Wahrheit erstehn.

Traductions__fix     Dutch translation (by ?)     Traductions__fix 

Woord dat gelijk is aan de Allerhoogste, onze enige hoop
Eeuwig daglicht van aarde en hemelen
Vanuit de vredige nacht verbreken we de stilte
Goddelijke Verlosser, richt Uw blik op ons.

Verspreid onder ons het vuur van Uw machtige genade
Opdat de hel vluchte bij het horen van uw stem
Verjaag de slaap van een kwijnende ziel,
die haar Uw wetten doet vergeten.

O Christus, wees het trouwe volk welgezind
Dat nu bijeen is om U te loven
Ontvang de liederen die het aanbiedt
Ter ere van Uw onsterfelijke glorie en Uw gaven
Opdat het weer gelukkig wordt.

Traductions__fix Italian translation (by Francesco Pesce) Traductions__fix 

Verbo dell'Onnipotente, nostra unica speranza,
giorno eterno della terra e del cielo;
Noi rompiamo il silenzio della notte pacifica,
Divino Onnipotente, poggia su di noi i tuoi occhi!

Spandi su di noi il fuoco della tua grande misericordia,
fa che tutto l'inferno fugga al suono della tua voce;
Dissipa il sonno di un'anima che langue,
che la conduce all'oblio delle tue leggi!

O Cristo, sii favorevole a questa gente fedele
che si è riunita per benedirti.
Ricevi i canti che offriamo alla tua gloria immortale,
e possano tornare carichi dei tuoi doni!

Traductions__fix  Spanish translation (by Manuel Espejo)  Traductions__fix 

Palabra, igual al altísimo, nuestra única esperanza,
Día eterno de la tiera y los cielos;
De la apacible noche rompemos el silencio,
¡Divino salvador, posa en nosotros tus ojos!

Pasa sobre nosotros el fuego de tu gracia poderosa,
Que todo el infierno huya al sonido de tu voz;
Disipa el sueño de un alma que languidece,
¡Que se ha ido olvidando de cumplir tus leyes!

Oh, Cristo, se favorable a tu pueblo fiel
Que para bendecirte se ha reunido.
Recibe los cantos que ofrece a tu gloria inmortal,
¡Y de tus dones lleno, retorna a nosotros!

■  ■  ■ LIVRES__1__fix   ■  ■  ■  UN PEU D'HISTOIRE  ■  ■  ■   LIVRES__2__fix   ■  ■  ■

♦ Écrite à l'origine pour chœur mixte à 4 voix SATB (soprano, alto, ténor et basse), quintette à cordes et harpe, puis dans une version avec piano ou orgue, cette pièce se situe dans la tonalité de bémol majeur. Cette œuvre sacrée courte présente un caractère solennel.
Après une introduction instrumentale ou jouée au piano (ou à l'orgue), le chœur entre pupitre par pupitre (en commençant par les basses).
À la quarantième mesure, après un pont instrumental, une partie centrale modulante intervient en la bémol majeur (puis si bémol mineur), où l'œuvre atteint son plus haut niveau expressif.
Par un retour lent et solennel, la pièce évolue ensuite vers son caractère initial.
♦ Au IVème siècle, l’hymne figurait dans le bréviaire, et était chantée au début des matines (ou vigiles) de la férie tierce (c'est-à-dire du mardi) par les moines et autres ecclésiastiques.
♦ Alors qu'il est encore élève à l'Ecole de Musique religieuse Niedermeyer, cette oeuvre de jeunesse vaut à Gabriel Fauré un 1er prix de composition couronnant ses 10 années d'études : il a su capter l'atmosphère du poème du dramaturge Jean RACINE dans une ferveur toute contenue.
♦ Cette pièce, dédiée à César Franck, a été exécutée pour la première fois le 15 mai 1875.
Elle a été interprétée solennellement le 4 août 1866 pour la bénédiction de l'orgue de Saint Sauveur, avec accompagnement de cordes et orgue.                                                                        ~~sources:  wikipedia.com  -  choeurarsviva  -  socrates.free  -  eolides.com.

Ligne_Music_11_fond_bleu__fix_BL_ Texte source en LATIN Ligne_Music_11_fond_bleu__fix_BL_

Consors paterni luminis,
Lux ipse lucis et dies,
Noctem canendo rumpimus :
Assiste postulantibus.

Aufer tenebras mentium,
Fuga catervas dæmonum,
Expelle somnolentiam
Ne pigritantes obruat.

Sic, Christe, nobis omnibus
Indulgeas credentibus,
Ut prosit exorantibus
Quod præcinentes psallimus.

Sit, Christe, rex piissime,                               ou        Praesta, Pater Piissime,
Tibi Patrique gloria                                                   Patrique, compar Unice,
Cum Spiritu Paraclito                                                Cum Spiritu Paraclito
In sempiterna sæcula. Amen.                                    Regnans per omne saeculum.
Amen.                                                                     Amen.

Ligne__Metronomes__Anim

Article créé le 01 octobre 2011